Le Moulin de la Garenne : les détours de Vues sur Loire

Le Moulin de la Garenne : les détours de Vues sur Loire

Le Moulin de la Garenne : les détours de Vues sur Loire

A Pannecé dans le Pays d’Ancenis, sur les neuf moulins qui ont existé, trois sont encore debout. Depuis septembre 2009,  celui de la Garenne a retrouvé sa jeunesse et revit grâce au meunier et aux boulangers qui ont retroussé leurs manches. Je suis paysan meunier. Sébastien Colin transforme le blé qu’il produit au moulin de la Garenne. Ce monument vieux de plus de trois siècles a été acheté puis restauré par la commune de Pannecé en 2009. Aujourd’hui, c’est une association d’habitants engagée dans la valorisation de leur patrimoine qui s’en occupe.

J’étais pas prévu à être meunier, j’avais prévu de chercher un meunier et à intéresser un meunier pour venir ici et puis finalement les hasards de la vie ont faits que je me suis intéressé à ça et puis déjà le fait de voir cette mécanique extraordinaire où tout est visible où tout est accessible. En fait on dirige un moulin au bruit , on cherche on écoute et c’est un peu lui qui  nous dirige, je le mets en route mais j’écoute le vent, j’écoute le moulin et c’est lui qui me dit quand il set bien quand il y a quelque chose qui ne va pas.

Sébastien produit en une année ce que la minoterie voisine produit en trois heures mais contrairement à l’industrie le moulin permet la transformation de variétés anciennes de blé, variétés plus aromatiques plus digeste que le blé moderne et surtout produite localement.

Ce n’est pas normal que l’on soit obligé de manger du pain avec du blé qui est produit en Chine ou en Russie, c’est cela qui n’est pas normal. La farine est acheminée au pied du moulin dans le fournil qu’occupe une fois par semaine un autre passionné.

Je suis boulanger. Au début j’ai fait un petit four chez moi en brique et je faisais du pain moi-même et du coup je cherchais de la farine et j’ai entendu parlé du moulin, je suis venu, j’en ai acheté et un jour il me dit : « tu n’as pas envie de t’installer ? ». On a discuté, on a posé les choses et six mois après j’étais là.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Sélection de produits à Ancenis