Le pont d’Ancenis : appelé aussi pont Bretagne-Anjou

Le pont d’Ancenis : appelé aussi pont Bretagne-Anjou

Le pont d’Ancenis : appelé aussi pont Bretagne-Anjou

La première construction d’un pont à Ancenis date de 1838, sur décret du 26 décembre 1836, et est ouvert à la circulation le 1er mai 1839, en remplacement du bac. Le concepteur de cet ouvrage est Marc Seguin et l’entreprise chargée de la réalisation est Seguin & Frères. La durée de concession, pour les entrepreneurs, s’étale sur 35 ans. Il s’agit également d’un pont suspendu mais à travées multiples. Selon les archives Seguin, il totalise 400 m pour 6 travées et 5 piles, la plus grande portée atteignant 91 m.

Une innovation, pour les ponts suspendus de l’époque, est apportée par Ferdinand Arnodin : il change le système d’amarrage fixe des câbles porteurs afin que l’on puisse modifier leurs tensions. Le but de l’opération est de pouvoir changer un des filins composant le câble porteur tout en conservant sa fonction, à savoir retenir le tablier, lors d’opérations d’entretien. Cela permet d’éviter des installations et des travaux complexes, à l’avenir, sur ces problèmes récurrents, car les protections contre l’oxydation de l’acier, à cette époque, ne sont pas efficaces à long terme.

Avant le pont suspendu actuel, inauguré le 18 janvier 1953, il y eut quatre autres ouvrages, le premier ayant été construit de 1837 à 1839. Il mesure 467 mètres de longueur et 28,7 mètres de hauteur, ce qui représente 1500 tonnes d’acier.

L’ouvrage est un pont suspendu de 412 m de longueur totale, avec une travée centrale de 238 m. Les piles, réalisées dans le lit du fleuve, sont en maçonneries à appareillages réguliers. Elles sont surplombées de pylônes latéraux, en béton armé, qui retiennent les câbles porteurs. Le tablier est constitué de deux poutres de rigidité latérales, en treillis de type Town, retenues par les suspentes à l’intersection des croisillons des poutres.

On peut remarquer, sur le maillage en losange, entre les entretoises des pylônes, des blasons représentant les armoiries de Bretagne, pour la pile située rive droite, et les fleurs de lys d’or des armoiries d’Anjou rive gauche. Le pont est devenu, depuis sa première construction, un symbole du passage de Bretagne en Anjou.

Pour découvrir plus de patrimoine de la ville, cliquez ici

Sélection de produits à Ancenis