Connaissez-vous l’histoire du trésor de la Piette ?

Connaissez-vous l’histoire du trésor de la Piette ?

Le trésor de la Piette

Non loin du Petit-Auverné près de la Croix de la Piette, se dresse un monolithe que tout le monde appelle « La Pierre Sonnante » : le naïf qui en approche l’oreille entend sonner l’heure … autant de fois que sa tête frappe la pierre. A proximité se trouvait naguère une large couronne de pierres de quartz blanc qui brillaient sous le soleil. De loin on les aurait prises pour des femmes vêtues de blanc dansant une ronde.

Au centre du cercle blanc, un petit dolmen de pierres bleues abritait, disait-on, un trésor fait d’or en barres et de diamants. Le diable en était le gardien. Tous les ans, pour lui faire prendre l’air, il ouvrait la caverne mais, pour ne pas exciter la convoitise des hommes, il dissimulait or et pierreries sous de viles matières. C’est pourquoi les hommes ne voyaient là que pommes pourries, morceaux de charbons et nœuds de vipère. C’était pourtant bien simple : pour prendre possession du trésor, il suffisait de jeter dessus, au bon moment, un objet béni. Mais que voulez-vous : on ne peut pas avoir à la fois la présence d’esprit et l’objet béni.

Un jour cependant, un homme vint, fit le tour du dolmen, commença à creuser la terre, déplaça de lourdes pierres de schiste et, après des heures d’efforts, sous ses yeux ébraisillés, apparut le Trésor de la Piette. L’homme avait sur lui un chapelet béni aux trois fontaines de St Julien mais hélas, l’un des anneaux de la monture en fil de fer s’accrocha à son vêtement. L’objet béni ne toucha pas le trésor qui se transforma immédiatement en un amas de crapauds monstrueux et pustuleux, tandis qu’un immense éclat de rire faisait trembler la terre.

Quelque dix ans plus tard, un jeune pâtre tenta sa chance, mais une forme noire se jeta sur lui. C’était sûrement Grippatin le malin qui avait ainsi pris la forme d’un bouc.

Nul ne tenta plus sa chance, sauf des savants, des archéologues, qui vinrent fouiller les lieux et n’emportèrent que des fragments de poterie. Sans doute le diable avait-il mis son trésor en lieu sûr .

Pour plus d’histoires croustillantes, cliquez ici

Sélection de produits à Châteaubriant