Histoire locale nortaise : quelques événements à connaître

Histoire locale nortaise : quelques événements à connaître

Chaque région de France regorge de faits historiques qui font la singularité d’un territoire. Nort sur Erdre n’échappe pas à cette règle. La région possède une histoire locale riche

Poilus Nortais

Deux itinéraires de Poilus Nortais
Yves DE SALLIER DUPIN et Jean-Baptiste BREGEON

Yves DE SALLIER DUPIN est né à Nort-sur-Erdre en 1893. Il a servi en qualité de médecin auxiliaire de 1915 à 1919. Il a été présent dans divers théâtres de combats comme Verdun, Douaumont, Vaux et également en Italie où il assura le fonctionnement d’un service médical dans l’infanterie. Jean-Baptiste BREGEON est né en 1881 à Nort-sur-Erdre. Il fut présent au front en 1914, blessé à Quennevières en juin 1915 puis gazé en novembre 1917. Il décède à Moulins le 23 août 1918. En savoir plus…

Les réfugiés belges

Réfugiés belges

A la mi-août 1914, les armées allemandes réagissent à leur défaite sur la Marne, contre-attaquant sur Morhange et Sarrebourg. Ils imposent des pertes importantes aux combattants français, franchissent les frontières franco-belges. Des centaines de milliers de civils fuient vers le sud et l’ouest et c’est ainsi que le 29 août, la commune voit arriver 180 réfugiés belges par le train de Nantes ; 32 d’entre eux sont hébergés dans la localité. Ils sont pris en charge spontanément (gîte, soins, …) certains se voyant même proposer un emploi pour pallier à l’absence des hommes mobilisés. L’arrivée de ces populations déplacées créant des difficultés nouvelles, le maire M. Dupas se verra contraint de demander au Préfet en février 1915 de ne plus envoyer de familles étrangères. En savoir plus…

La terrible journée du 22 août 1914

Dans le cadre de l’évocation de la guerre 1914-1918, il convient de rappeler que Nort-sur-Erdre eut à déplorer, quelques semaines après la mobilisation générale, la perte de trois de ses « fils »…  La journée du 22 août 1914 fut la plus meurtrière du conflit avec 27 000 français tués. Trois nortais ont notamment disparus ce jour là :
– Maurice ADAM, 21 ans, cultivateur à la Poupinière, tué à Rossignol.
– Alexandre BOUET, 25 ans, cultivateur à la Morinière, tué à La Fère-Champenoise.
– Edmond PASGRIMAUD, 21 ans, jardinier rue de la Barre, tué à Maissin. Le tribut payé par la commune devait, au terme du conflit, s’élever à 220 militaires morts ou disparus. En savoir plus…

Notre-Dame-de-Boulogne

Jean FRÉOUR, sculpteur, est décédé le 11 juin 2010. Cet artiste, d’envergure nationale, a essaimé sur le territoire communal bon nombre d’oeuvres, qui font aujourd’hui partie intégrante du paysage patrimonial, notamment Notre-Dame-de-Boulogne. La sculpture de Notre-Dame-de-Boulogne se dresse sur le port, une sculpture de granit faite de douceur et de discrétion, que le passant pressé oublie parfois de remarquer. Elle représente une Vierge tenant son enfant dans ses bras, portée par une nacelle sans voile et sans aviron. Elle fut édifiée en décembre 1949. En savoir plus…

Régiment d’Infanterie Territoriale

Régiment d’Infanterie Territoriale Ancenis

Le 3 avril 1915, la population nortaise s’apprête à accueillir trois compagnies du 82ème Régiment d’Infanterie Territoriale d’Ancenis. Ils arrivent à 15h.  1 700 hommes : des soldats de la classe 1890 (45 ans) appelés le 1er avril et des militaires qui ont rejoint le dépôt de leur unité après avoir été blessés au front. Nort-sur-Erdre devient une ville de garnison, un camp d’entraînement… sans caserne… les soldats sont cantonnés chez l’habitant. Cela amènera une certaine animation dans la vie nortaise, mais aussi de l’aide pour les travaux agricoles. Parmi ces militaires, le capitaine DUCOUDRÉ et le soldat CESBRON, tous deux passionnés par la photographie et éditeurs de cartes postales. Ils laisseront de nombreux témoignages de la vie à Nort-sur-Erdre en 1915.

Le pont Saint-Georges

Emprunter le pont Saint-Georges aujourd’hui apparaît normal. Quotidiennement, des milliers de véhicules utilisent ce remarquable. Ce pont existe depuis fort longtemps en ce lieu, mais il était complètement délabré au 18ème siècle, obligeant la population à affronter, notamment en hiver, les inondations de l’Erdre. Dans l’histoire locale, ce pont a joué un rôle non négligeable pendant la révolution de 1789.

 

 

Pour en connaître plus, veuillez cliquez sur le lien suivant

Sélection de produits à Nort-sur-Erdre